Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - Cal and BD-1 explorer

Jedi: Fallen Order : exploration, ambition et débriefing #EAPlay #E3

09/06/2019 - Ewen LJ Team Principal DESIGNMOTEUR - 🏁🎮 -

L’histoire et les histoires de la saga STAR WARS s’avèrent intemporelles. Les grandes révélations et les moments épiques de ces films résonnent encore aujourd’hui et sont devenus inter-générationnels. Au sein du Team SELECT STARTER, l’Episode I, dès 1999 au Cinéma, reste une référence cinématographique du racing avec la course de modules (Podracers) lors de « La Classique de la Bounta Eve », entre autres représenté par le réalisateur, George Lucas, auteur de la saga, et passionné par l’automobile et le sport mécanique. Un de ses premier film est ‘American Graffiti’, que l’on pourrait résumé à ‘flirt, drive and rock n roll’. Ainsi, évoquer un jeu vidéo STAR WARS sur un site dédié Racing Gaming est d’abord une ode au pilotage et surtout ici au développement d’un titre qui a du potentiel dénommé ‘JEDI: FALLEN ORDER’ proposé par le team Respawn Entertainment, avec Electronic Arts (EA) et Lucasfilm, et un aperçu des métiers du concept art, design ou audio, jusqu’au gameplay et level design. Et ça ‘It’s in the Game’ de notre ligne éditoriale.

Hormis l’introduction adapté à la ligne éditoriale du site spécialisé Racing Gaming et moteur rendu graphique/physique de jeu vidéo, le texte provient d’un long post publié par le team Game Informer, et propose une traduction en état de liberté, en français, re-rédigé par le team Select Starter et remis en page avec les screens médias officiels et illustrés de quelques vidéos diffusé lors du EA play 2019.

I spent two days at Respawn’s Los Angeles studio playing the game and discussing its design with the development team.

Team GameInformer

Fallen Order background

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - UI - start journey
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – artwork – UI – start journey

Jamais le player ne voient un seul waypoint à l’écran leur indiquant où se trouve leur prochain objectif. Le team Respawn ne veut pas « vous tenir la main » et espère plutôt que vous tracerez votre propre chemin à travers des mondes dangereux qui remplis d’un bestiaire aussi hostile que les forces impériales lourdement armées.

Quelques années après les événements de la Revanche des Sith, l’empereur, son apprenti et son armé domine la galaxie. Jedi : Fallen Order nous donne un aperçu intimiste de l’une des périodes les plus sombres de la galaxie où les Jedi sont chassés et massacrés. Nous voyons cela à travers les yeux d’un mystérieux apprenti Jedi, comme padawan, qui est en fuite et désespéré de la situation, et, peut être comme le prochain grand chevalier Jedi qui peut ranimer l’ordre Jedi.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - screen - Bracca planet - imperial work site
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – screen – Bracca planet – imperial work site

Le scenario commence sur la planète Bracca, un monde de la région Mid-Rim, que l’Empire utilise comme un chantier naval où les vaisseaux de la République Galactique, abandonnés, sont démantelés et récupérés pour des pièces détachées.

“They’re tearing down these old Republic vessels, which is symbolic to the Fallen Order.”

Stig Asmussen, Jedi: Fallen Order’s director

L’un des ouvriers de bas niveau de l’opération dangereuse de l’Empire est un humain nommé Cal Kestis, un padawan qui se cache et fait de son mieux pour se fondre dans la société sans se faire remarquer. Pendant la guerre des clones, Cal apprenait les méthodes de la Force.

Stig Asmussen explique qu’il a peut-être fait quelques missions, mais il n’a pas été envoyé par l’Ordre comme Anakin et Obi-Wan pour s’occuper de questions importantes. A la suite de l’Ordre 66 du Chancelier Palpatine (qui décrète que tous les Jedi sont ennemis de la République), la vie entière de Cal fut bouleversée, et il dut abandonner tout ce qu’il savait, passant d’un gardien de la République Galactique à un ennemi de l’Etat.

L’origine du personnage de Cal Kestis est révélée à mesure que le jeu se déroule. Ces révélations ne sont pas livrées sous forme de flashbacks, mais plutôt apprises au fur et à mesure que le jeu avance. Le studio Respawn veut livrer autant d’histoires que possible en temps réel car le joueur contrôle toujours Cal. Certains moments plus lents ou plus percutants sont traités dans des cutscenes, mais la plupart des séquences narratives ne perturbent pas le gameplay et sont imbriquées dans l’action.

Cal (qui est incarné par l’acteur Cameron Monaghan) a réussi à rester caché sur Bracca pendant des années, mais finit par être retrouvé par un événement que Respawn ne nous révèle pas.

Quelqu’un apprend qu’il est avec les Jedi quelques minutes après le début du jeu, et le joueur est soudainement chassé par l’Empire. Il ne semble pas qu’il y ait beaucoup de temps de possibilité pour explorer Bracca dès le début. Alors qu’on fait appel aux meilleurs chasseurs de l’Empereur et aux Stormtroopers pour exécuter Cal, il trouve de l’aide inattendue.

“He comes in contact with a mysterious lady, a former Jedi Knight named Cere (played by Debra Wilson) who thinks she has a shot at restoring the Jedi Order,”

Stig Asmussen says:

“Cal is skeptical of the mission, and unsure of the Jedi Order, but he believes in survival. She makes a pact with him:

‘If you help me out, I’ll help you finish your Jedi training.’

For him, that’s incredibly enticing, since he needs all the tools he can to survive.”

Bien que Cal soit incertain des ambitions de Cere au début, il commence rapidement à croire en elle et à la chance de faire revivre l’Ordre. D’après ce que nous savons, en cette période de montée au pouvoir de l’Empereur, la plupart des Jedi se sont cachés ou ont été éliminés. Après des années de guerre, la galaxie est à un point d’acceptation avec la directive de l’Empire. Les mondes sont à la recherche d’une faction pour se lever et rétablir le contrôle. Beaucoup d’entre eux acceptent volontairement l’aide de l’Empire et ferment les yeux sur les armes hautement entraînées qu’il envoie, comme le sombre seigneur noir des Sith, lord Darth Vader et un groupe d’Inquisiteurs pour éliminer les Jedi, enneni des Sith, régnant sur la Galaxie.

Cal & BD-1 team up

Cal se lie d’amitié avec un petit droïde nommé BD-1. Tout comme un garçon et son chien, Cal et BD sont inséparables. Alors que BD-1 peut se promener librement sur le terrain sur ses petites jambes type micro AT-ST, il est surtout posé sur le dos de Cal, ce qui accélère bien sûr la traversée et l’exploration.

Ce petit équipage finit par être envoyé à bord d’un vaisseau dénommé The Stinger Mantis, un nouveau vaisseau spacial que le team Respawn et Lucasfilm ont créé pour le jeu. L’artiste Doug Chiang (design director of Episode I, concept design supervisor of Episode II, concept artist of Episode VII, oroduction designer of Rogue One) a participer à la création de à cet inédit vaiseau spaciaux et spéciaux.

Le Stinger Mantis est long et étonnamment mince, avec un fuselage ressemblant un peu à celui d’un avion de ligne que vous pouvez utiliser aujourd’hui. L’extérieur du bateau est bleu et argenté (mais peut être personnalisé par le joueur), et l’intérieur est sombre avec des teintes orange et noire sur les sièges et les murs. Les quartiers d’habitation sont à l’arrière et un petit salon est au centre, de même qu’une carte galactique avec laquelle le joueur peut interagir. Le vaisseau a une grande aile qui se lève comme une nageoire dorsale. Il a également une petite turbine qui peut tourner avec l’aile pour différents besoins de vol. Les réacteurs à l’arrière ont ce bleu caractéristque des vaisseaux de la saga, au décollage.

Ce vaisseau unique est piloté par le tout aussi unique capitaine Greez Dritus, qui fait partie d’une espèce extraterrestre robuste, qui est une autre nouvelle création de personnage canon réalisé par Respawn et Lucasfilm.

Greez parle avec un peu d’enrouement à sa voix, et a un esprit sec. Il irait bien avec les extraterrestres que vous voyez en train de boire à Mos Eisley Cantina. Il marche sur deux jambes, a quatre bras, des traits de chauve-souris, des dents pointues un peu dangereuses, mais finit par avoir l’air un peu comique avec sa fourrure grise et ses longs pattes blanches. Il porte une veste de vol rouge avec des bandes blanches et un cockpit personnalisé à bord du Stinger Mantis qui peut accueillir ses quatre bras. Cal est assis dans le siège du copilote à sa droite, et Cere est derrière eux dans le siège des communications.

Greez transporte volontairement ce petit groupe de personnages sur n’importe quelle planète à n’importe quel moment – à la fois pour faire avancer l’histoire et pour faire du retour en arrière libre. Nous ne savons pas encore combien il y a de mondes, mais le concept art et les clips de la bande-annonce en laissent entrevoir un bon nombre.

Chaque monde abrite un hub où le vaisseau atterrit. Ici, le joueur peut retourner se reposer, sauvegarder, appliquer ses points d’aptitudes, et déclencher des conversations avec les personnages pour en apprendre davantage sur eux, les mondes et l’histoire globale. Le vaisseau propose également d’autres activités que le team Respawn ne veut pas révéler pour l’instant.

Lorsque les joueurs choisissent une nouvelle destination, le voyage galactique est traité en temps réel, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’écran de chargement (!), ce qui donne au joueur le temps de s’engager dans les différentes activités sur le navire. Après Bracca, la quête pour restaurer l’Ordre Jedi emmène Cal sur Kashyyyyk, la planète natale des Wookiee.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - Cal and BD-1 in jungle
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – artwork – Cal and BD-1 in jungle

Kashyyyyk jungle jingle

Music is as important to Star Wars as the story and characters. From what we’ve heard of Jedi: Fallen Order’s score, it fits right in with John Williams’ work, and changes to flow with what is happening on screen. You can hear what Respawn is going for in this track titled “Kashyyyk Suite.” The soundtrack is made by Nick Laviers, Stephen Barton, and composer Gordy Haab, who recorded the music at Abbey Road.

BD-1

Le personnage compagnon droïde BD-1 a mis plus de deux ans à être dessiné et désigné, un processus qui a permis à Respawn et Lucasfilm de travailler en équipe pour découvrir son look, sa personnalité, son son et ses fonctionnalités générales tant dans le jeu que dans l’univers plus vaste de Star Wars.

L’un des points de départ est venu d’une appréciation du lien établi entre un oiseau et un chien dans Snoopy de Charles Schulz. BD-1 est, par essence, un hybride des personnalités de Woodstock et de Snoopy.

“He’s kind of a bird that tweets around, and is also loyal like a dog.”.

Stig Asmussen, game director

« C’est un oiseau qui gazouille et qui est loyal comme un chien « , explique Stig Asmussen, directeur du jeu. Les antennes de BD-1 imitent essentiellement les oreilles de chien, en termes de réaction aux sons et aux situations.

L’équipe savait qu’elle voulait associé Cal avec un droïde, mais ne savait pas ce que cela devait être, et a même exploré des idées semblables à BB-8. Ils ont aussi pensé à donner à BD-1 des lignes réelles de dialogue, mais se sont ensuite mis d’accord sur des bips sonores qui produisaient des signaux émotionnels.

BD-1 a eu des yeux parce que c’est un droïde explorateur qui les utilise pour scanner. Une autre fonction d’un droïde type BD est d’aider les explorateurs à ne pas se sentir seuls ou désemparés, afin qu’il puisse être joyeux ou encourageant et exprimer beaucoup d’émotion comme une fonction essentielle pour permettre à la personne de ne pas perdre leur connexion dans le monde.

Le type droïde BD est une nouvelle création dans le canon de Star Wars, mais il n’est pas unique en son genre, et est plutôt rare du fait que son fabricant a fait faillite il y a longtemps.

La touche finale pour faire de BD-1 une pièce légitime de l’histoire de Star Wars est de faire appel aux talents audio de Ben Burtt, un concepteur sonore qui a fait partie de la plupart des films, émissions de télévision et jeux Star Wars. Il a créé « la voix », les sons de Chewbacca, R2-D2, et même la respiration de Dark Vador. Burtt a créé la voix chirpy pour BD-1, et travaille en équipe avec Respawn sur l’ensemble du matériel audio du droïde.

Kashyyyyk situation

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - Kashyyyk - Purge Trooper
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – artwork – Kashyyyk – Purge Trooper

Kashyyyyk a été l’un des champs de bataille qui ont défini la Guerre des Clones. Dans Revenge of the Sith, Yoda et les Wookiees, peuple autochtone ont mené la Grande Armée de la République à la victoire sur les Séparatistes, acteur de la Fédération du Commerce, mais la célébration n’a pas duré longtemps. Après ce bref moment de paix, l’Empire s’est levé, les Wookiees ont été réduits en esclavage et leur planète sous le coup d’un blocus interstellaire a été bloqué et privé de ressources.

Jedi : Fallen Order montre au public un regard sur Kashyyyyk alors qu’il est dévasté par l’Empire.

L’armée envahissante n’est pas subtile dans son intention. Alors que les véhicules et les troupes détruisent la faune et ses défenseurs, d’énormes raffineries sont construites pour drainer la sève des arbres et récolter les autres ressources précieuses de la terre. La fusion de la nature sauvage et de l’acier strié délivre un message puissant en soi, mais the players joueurs découvrent aussi l’opération à fond.

La mission de Cal et Cere les emmène à Kashyyyyk pour rencontrer Tarfful, un chef Wookiee qui a joué un rôle central dans la défense de son peuple pendant l’attaque séparatiste.

L’arrivée de Cal sur Kashyyyyk n’est pas un atterrissage dans un hangar ou une rampe de lancement, mais plutôt le rattraper en sortant de l’eau avec BD-1. La tête du droide remonte à la surface de la même façon que R2-D2 soulevant son périscope du marais de Dagobah, cf. Episode V. BD-1 gazouille joyeusement pendant qu’il scrute les alentours. Cal n’est pas loin derrière, se levant un peu plus prudemment que son petit compagnon électro-mécanique.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - BD-1 outside water
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – BD-1 outside water

Les vaisseaux cadré dans le rugissement de la bataille surgissent au-dessus de nos têtes, et deux véhicules de type AT-AT (All Terrain Armored Transport) traversent l’eau pas trop loin devant Cal et BD. Les marcheurs metalliques ouvrent le feu sur quelque chose qui est recouvert de brouillard. Ces titans semblent avoir fait un long voyage à travers les profondeurs de la rivière, car leurs armatures angulaires ont ramassé de longs brins de varech et sallis de boue.

Cal et BD nagent le long des marcheurs, lentement au début. La musique qui entre en jeu pendant ce moment est orchestrée de façon unique, mais elle reprend intelligemment des airs de « The Swim to Otoh Gunga » de John Williams, qui a été utilisé dans Episode I. Cette séquence de natation est aussi tranquille qu’inquiétante, et le joueur en a le contrôle total.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal swimming to AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal swimming to AT-AT walker

Cal et BD-1 voient qu’une partie des algues sur la jambe d’un marcheur est à portée de main et s’y accrochent. BD se précipite sur le dos de Cal, et le duo grimpe rapidement le long, sautant périodiquement sur le côté d’un autre lot d’algues marines pour monter plus haut. Cal perd une fois son adhérence et tombe presque, mais il récupère rapidement, tout comme les coups de laser qui sortent de la surface métallique qu’il vient d’occuper.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal climbs on AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal climbs on AT-AT walker

Ce parcours jusqu’au sommet du marcheur offre deux chemins, en contournant par l’arrière ou juste sous la tête. Cal choisit de glisser sous la tête, qui tire des coups de feu et tourne pendant qu’il grimpe en dessous.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - walker on walker - Cal and BD-1 walks on the AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – walker on walker – Cal and BD-1 walks on the AT-AT walker

Ce marcheur est l’un des plus grands types qui ont fait leurs débuts dans la série animée ‘Rebels’, qui s’inspire fortement de la première illustration AT-AT réalisée par l’artiste Ralph McQuarrie (designed many of the film’s characters, including Darth Vader, Chewbacca, R2-D2, C-3PO, and Model of a Stormtrooper soldier). Une fois de l’autre côté de l’AT-AT, Cal saute à son sommet au moment où l’une des unités aériennes de Kashyyyyk touche directement le stormtrooper qui se trouve sur la tourelle arrière de l’AT-AT.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal climbs in AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal climbs in AT-AT walker

Le siège d’artilleur inoccupé mène aux rouages internes de ce monstre de métal, quelque chose qui n’a jamais été entièrement détaillé dans aucun projet Star Wars jusqu’à présent.

Cal se fraie un chemin à travers un hangar sombre, s’assoit sur l’un des speederbike pendant quelques secondes, donnant l’impression qu’il envisage de l’emmener faire un tour, puis le dépose sur une rampe qui mène à une grille au plafond. Il le soulève pour jeter un coup d’œil à l’intérieur de la soute. Il voit trois éclaireurs speeder-bike troopers converser à côté de trois soldat stormtroopers qui sont attachés à leurs sièges, mais qui ne bougent pas.

Cal se lève rapidement par la porte, et lève son sabre laser. Les soldats réagissent étonnamment vite, allumant des lames électriques avant qu’il ne puisse les engager. Cal se met sur la défensive et parade la frappe d’un soldat. Le choc électrique assomme l’ennemi et le fait trébucher. Cal utilise cette ouverture pour envoyer un rapide coup de sabre laser à travers le flanc de l’ennemi pour un coup fatal. Les autres soldats ne sont pas aussi préparés que le premier. Cal passe à l’offensive avec deux coups puissants que le soldat dévie, mais le prochain coup est trop fort pour lui, et il brise son compteur de parade (visible via l’interface utilisateur minimaliste sur le personnage ennemi), ce qui lui permet d’effectuer un autre coup instantané.

Le troisième soldat recule d’un pas, semblant presque craindre son attaquant. Cal tient sa position et lève la main pour utiliser un pouvoir de la Force afin de frapper le soldat contre la porte du poste de pilotage et au sol. Cal se sert à nouveau de la Force pour avancer rapidement et lance son sabre allumé à travers le soldat avant qu’il ne puisse se relever. Le déroulement de cette courte séquence de combat est intense.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal and BD-1 hidden in the cokpit of AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal and BD-1 hidden in the cokpit of AT-AT walker

L’agitation dans la soute de l’AT-AT n’a pas alerté les deux pilotes dans le poste de pilotage. Cal et BD-1 glissent derrière leur siège de pilote. Une invite apparaît à l’écran pour envoyer BD-1 comme diversion. Le droïde saute et atterrit sur tableau de bord entre les deux pilotes imperiaux, qui s’interrogent, pendant une brève seconde avant que Cal ne frappe leurs casques ensemble, les assommant.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal hits drivers tropper in the cokpit of AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal hits drivers tropper in the cokpit of AT-AT walker

Le duo a maintenant le contrôle du marcheur. BD-1 saute de façon ludique sur le tableau de bord pour voir l’action se dérouler à l’extérieur de la fenêtre, et Cal se glisse dans le siège du pilote et saisit les commandes. Cette séquence est de nouveau entièrement contrôlable, donnant aux joueurs la chance de piloter l’une des armes les plus puissantes de l’Empire. Cal dirige son tir contre l’autre AT-AT menant l’assaut et le détruit. L’AT-AT comporte deux attaques : des lasers légers et rapides, et des tirs puissants et lents.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal and BD-1 drive the AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal and BD-1 drive the AT-AT walker

L’AT-AT, mené par Cal, marche vers l’avant sur un rivage où les Impériaux ont installé un petit camp et des plates-formes d’atterrissage. L’AT-ATs détruit tout ce qu’il touche.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal and BD-1 shoot with blaster canon of the AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal and BD-1 shoot with blaster canon of the AT-AT walker

L’un des complexes explose même, remplissant l’air de morceaux d’acier et de balles de stormtrooper. Le grincement des engrenages de l’AT-AT sonne à un rythme lent en continuant vers l’avant.

Dans une brève accalmie de l’action, un autre invité inattendu débarque, celui-ci apparait sur la fenêtre juste en face de Cal. Nous voyons un homme d’âge moyen en armure verte qui est curieux de savoir qui sont les occupants de ce véhicule impérial réquisitionné. C’est Saw Gerrera, soldat vétéran, un personnage de la série Clone Wars qui a été joué par l’acteur Forest Whitaker dans le fim Rogue One. “Hey. Who are you?” hurle-t-il par la fenêtre. La voix est immédiatement reconnaissable – Whitaker a repris son rôle, comme il l’a fait dans des épisodes de ‘Rebels’.

Le jeune Saw est agile et n’a pas de problèmes respiratoires comme dans Rogue One, mais se méfie toujours de ceux qu’il ne connaît pas. Il échange des civilités avec Cal avant de redescendre de l’AT-AT, qui poursuit sa marche vers une base beaucoup plus grande, protégée par une navette cargo Impériale de classe Zeta.

Soudain, un truc percute le Marcheur. Le véhicule s’incline lentement vers l’avant et sa tête tend vers le sol. Cal dit à BD-1 de tenir bon.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal outside AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal outside AT-AT walker

Ni l’un ni l’autre ne sont gravement blessés par l’accident et émergent sur la surface déchirée par les combats de Kashyyyyk par l’une des fenêtres du marcheur. BD émet un bip interogatif à Cal. « Oui, je vais bien, » répond-il. « Est-ce que ça va ? » BD-1 émet à nouveau un bip, cette fois avec des tons de joie. « Non, on ne recommencera pas », dit Cal en souriant.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - Cal and BD-1 discuss outside AT-AT walker
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – Cal and BD-1 discuss outside AT-AT walker

“You just wrecked a perfectly good walker!”, dit Saw alors qu’il fait face à l’aide inattendue qui lui a permis de remporter une petite victoire dans sa guerre contre l’Empire. Cette conversation s’inscrit dans le cadre d’un plan de reprise dans lequel Saw met Cal au courant de ses opérations sur Kashyyyyk, et Cal dit à son tour qu’il cherche Tarfful.

Entendre ce nom met Saw sur les nerfs, et il dit immédiatement que Tarfful est impossible à trouver, car il est le combattant de la liberté et le symbole de la résistance wookiee. Quand Cal dit que c’est “Jedi business!”, Saw se moque de l’idée que les Jedi existent toujours, mais il change bientôt de ton quand il réalise que Cal dit la vérité. Il demande à Cal s’il a reçu le sabre d’un cadavre, mais Cal dit avec confiance qu’il provient de son maître. La scie indique à Cal une raffinerie qui utilise les Wookiees comme main-d’œuvre esclave. Certains des prisonniers sont des guérilleros qui ont peut-être une piste pour lui.

Cette courte pause de l’action se déroule en douceur dans et hors du gameplay, et est joliment encadré, donnant à chaque personnage du temps face à face avec les bons indices musicaux qui préparent le terrain.

Stig Asmussen dit que cette introduction à Kashyyyyk est l’une des nombreuses grandes séquences linéaires de Star Wars destinées à être cinématographiques comme les films. Aussi grand et puissant que soit ce moment, il n’est pas représentatif de toute l’expérience que Respawn tente d’offrir via Jedi : Fallen Order.

Stig Asmussen dit que cette introduction à Kashyyyyk est l’une des nombreuses grandes séquences linéaires de Star Wars destinées à être cinématographiques comme les films. Aussi grand et puissant que soit ce moment, il n’est pas représentatif de toute l’expérience que Respawn tente d’offrir via Jedi : Fallen Order.

Team Respawn

Avant de commencer le développement du Jedi : Fallen Order, le team Respawn a pitché à EA sur un projet Star Wars, mais les deux parties n’ont pas réussi à s’entendre sur un accord qui avait du sens. Le réalisateur Stig Asmussen et une petite équipe de développeurs de Respawn se sont ensuite lancés dans la création d’une nouvelle Intellectual property (IP), « propriété intellectuelle », mettant en scène un combat en mêlée à la troisième personne.

Intellectual property (IP) is a category of property that includes intangible creations of the human intellect. Intellectual property encompasses two types of rights: industrial property rights (trademarks, patents, designations of origin, industrial designs and models) and copyright.

Lorsqu’une démo était prête, Respawn l’a présentée à EA, qui a adoré ce qu’elle contenait, mais a pensé qu’elle avait un grand potentiel comme jeu Star Wars. Le CEO de Respawn, Vince Zampella, a demandé à son équipe si elle préférait continuer à travailler sur l’IP originale ou la transformer en Star Wars. L’équipe a répondu avec enthousiasme : ‘Star Wars’

L’étape suivante était d’obtenir la validation de Lucasfilm. Respawn a lancé le jeu d’action en mêlée, mais Lucasfilm s’est méfié, car les Jedi ne sont pas jetés librement et sont une partie sacrée de la franchise qui a besoin d’une bonne orientation. Stig Asmussen et son équipe ont finalement fourni suffisamment d’informations et d’assurances pour que Lucasfilm accepte l’idée d’un jeu titre Jedi. Lucasfilm a permis au staff de Respawn à comprendre l’époque et l’histoire de ce conte Jedi particulier.

D’un geste, Cal demande à BD-1 d’afficher la carte de la région, qui s’affiche sous la forme d’un hologramme 3D projeté à partir d’un des yeux du droïde. Le jeu en temps réel « ne s’arrête pas » à ce stade, le joueur doit donc être prudent lorsqu’il utilise la carte. Un affichage holographique clair de l’environnement apparaît, avec des élévations géographiques et industrielles. Les couleurs de la carte dans les zones où le joueur a été, et souligne également les points d’intérêt. La carte est un élément essentiel qui aide les joueurs à explorer. Jedi : Fallen Order est l’un des rares jeux qui n’utilise pas de système de waypoints ni d’interface « hors jeu » chargé. UI is minimalist and in real time.

“We want to trust the player to find their own way and discover the world without bread-crumbing them along.”

“We’ll mark an objective on their map that is well off in the distance in the fog of war, and the player has to figure out how to discover and explore toward that ultimate goal.”

Jeff Magers, lead level designer, Jedi Fallen Order

Une fois l’hologramme de la carte éteint, Cal décide d’emmener BD-1 à la raffinerie, tandis que Cere espère obtenir plus de renseignements en surveillant les communications de l’ennemi. Greez n’a pas l’air d’apprécier ce qui se passe.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - UI - Kashyyyk - level - Imperial Refinery
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – artwork – UI – Kashyyyk – level – Imperial Refinery

À ce stade du jeu, le joueur a toute liberté pour tracer son propre parcours dans la nature sauvage. Certaines zones présentent des chemins multiples qui peuvent être explorés librement, tandis que d’autres zones peuvent avoir des chemins qui sont bloqués ou inaccessibles, nécessitant peut-être un pouvoir (de la Force) non appris, ou objet non obtenu, pour les ouvrir ou y accéder.

“We looked at the structure of Metroid Prime closely,”

“Early on, I looked at the cadence of getting upgrades in Metroid and we mapped that out. Ours in Jedi: Fallen Order is nothing like that, but it was a good exercise to go through. I think (Jedi: Fallen Order’s approach) will feel fresh; it’s not exactly like Metroidvania. We also looked at games like Bloodborne and Dark Souls that have the same types of methodology. We studied those games and they inspired us to find an experience that works well for our game.”

Stig Asmussen, director, Jedi: Fallen Order

L’une des interactions environnementales se produit tôt dans une sombre structure impériale. Cal et BD-1 tombent sur un gros appareil qui a perdu sa puissance. Si l’appareil était mis sous tension, il pourrait glisser le long d’un chemin sur le sol, révélant potentiellement une nouvelle zone. Cal saute en l’air et s’agrippe au dessus de l’appareil en métal, le long duquel il glisse rapidement jusqu’à une position où BD-1 peut sauter sur un panneau pour lui donner une interaction choc électrique. Cette capacité provient d’un établi que Cal a trouvé à proximité et qui lui a permis d’installer une mise à niveau afin de lancer une surcharge vers BD-1, qui est également visible sur le droïde. Le player dit à BD-1 quand allumer l’appareil, ce qui, selon Stig Asmussen, est une petite interaction de gameplay qui permet de créer des puzzles chronométrés et différents moments de gameplay.

Jedi: Fallen Order - 2019 - screen - artwork - Kashyyyk - Cal - clims hidden / cache-cache escalade
Jedi: Fallen Order – 2019 – screen – artwork – Kashyyyk – Cal – clims hidden / cache-cache escalade

“I think what the Metroid-style level design does for us, is allow us to make really hand-crafted sections of games and experiences, while still allowing for a lot of exploration,”

“It’s somewhat a way to give the player guided exploration. A ton of freedom within the world, but at the same time we can deliver really hand-crafted moments.”

Magers

Alors que les joueurs se faufile dans les recoins de l’environnement, Cal trouve des coffres qui le récompensent avec une variété d’améliorations. Ces coffres contiennent des objets qui peuvent étendre ses compteurs de Force et de santé, ainsi que des points d’aptitudes qu’il peut developper sur un arbre de compétences pour débloquer de nouvelles aptitudes et des mouvements. Respawn n’a pas voulu entrer dans les compétences que Cal peut débloquer, mais nous a donné un aperçu de l’écran, qui présente un flot de cercles à déverouiller.

Comme Cal ne guérit pas au fil du temps pendant le combat, il doit compter sur des medipack pour se soigner. Si son état de santé est mauvais, il peut claquer des doigts ou demander de l’aide à BD-1 (en appuyant sur le d-pad via la manette). L’objet sort d’un compartiment dans le boîtier de BD-1, et Cal l’attrape, et en une seconde, il l’applique à lui-même pour une injection immédiate de santé. Ces cannettes ‘medic’ fonctionnent exactement comme les Estus Flasks de Dark Souls, et ne se réapprovisionneront pas tant que le joueur n’aura pas trouvé un point d’arrêt ou ne reviendra pas au vaisseau The Stinger Mantis. Retraiter vers un point d’arrêt comporte cependant un risque, car les ennemis appelerons des renfort. Déterminer quand utiliser cles cannettes fait partie de la stratégie liée à l’exploration. BD-1 saute périodiquement du dos de Cal pour ramasser des objets qu’il voit et qui peuvent être utilisés pour synthétiser de nouvelles cannettes.

Asmussen indique que l’obtention de compartiment supplémentaires est une récompense importante, car BD-1 commence le jeu avec seulement deux d’entre elles.

L’exploration met également au jour d’autres types de coffres qui contiennent des articles cosmétiques pour changer l’apparence de Cal, BD-1 et du vaisseau The Stinger Mantis. Et oui, les pièces de sabre laser font partie de cette équation. Si une lame bleue n’est pas votre style, vous pouvez trouver différentes couleurs, poignée, et autres composants qui modifient le design général du sabre. Mais ne vous attendez pas à avoir une lame rouge…

‘Not from a Jedi.’

L’un des pouvoirs de la Force que Cal utilise fréquemment est cher à de nombreux employés de Respawn qui ont travaillé sur les jeux Titanfall. Il peut courir sur un bon 4 métres, mais seulement sur des surfaces spécifiques qui ont un langage visuel que les joueurs apprendront à connaître. Sauter vers un mur est aussi facile que d’appuyer sur une touche. Cal peut aussi faire appel à la Force pour effectuer un double saut, un mouvement qui enfreint les lois de la gravité dans la plupart des jeux, mais qui a du sens compte tenu de la réserve de puissance des Jedi. Quand Cal n’a pas besoin d’utiliser la Force, il peut se balancer sur des lianes suspendues aux arbres.

“We’re an action-adventure game with a ton of different obstacles you can run into.”

“We’ve got the wall-run, we’ve got vines you can swing from, balance beams, climbs – we’ve got a big suite of these traversal tools and toys, and where it gets really fun is when we start to string those together.”

Jeff Magers , Lead Level Designer, Jedi: Fallen Order, Respawn


Lead Level Designer, Jeff Magers, explique qu’il y a des cas où Cal devra exécuter des courses murales et exécuter des combo mi sprints Force powers afin de déverrouiller de nouvelles voies avant d’arriver à la fin d’un parcours.

Pendant que Cal explore la nature sauvage de Kashyyyyk, BD-1 peut scanner les ennemis tombés et l’environnement pour donner au joueur une chance d’en apprendre plus sur le monde à travers les entrées du journal, tels des items du bestiaire de chaque planète.

A ce moment de la discussion, Respawn n’a pas encore décidé si oui ou non ces découvertes optionnelles donneront aux joueurs des points d’aptitudes potentiels si suffisamment de points sont collectés, mais il veut récompenser toutes les formes d’exploration.

La nature sauvage de Kashyyyyk offre bien plus que les gargantuesques arbres Wroshyr dans lesquels les Wookiees amenagent leurs maisons. Des choses dangereuses errent sur cette planète, et certaines se cachent dans des grottes obscurcies au point que Cal a besoin d’utiliser son sabre comme une torche luminescente.

L’une de ces menaces est une araignée de taille humaine avec des marques jaunes et brunes sur son abdomen bulbeux. Les araignées sont agressives et utilisent des jets de toile pour essayer de ralentir leurs proies. Leurs pattes ne sont cependant pas à la hauteur d’un sabre laser. Si Cal peut agir, il peut effectuer un lancer en sautant sur son abdomen et en envoyant son sabre à travers lui. Nous avons aussi appris l’existence d’une grande créature semblable à une grenouille d’une autre planète dont la langue est longue et collante et qui peut être coupée en deux. Respawn veut ajouter autant de ces ‘fatalities’ d’un coup qu’il le peut, mais le temps et le budget dicteront combien d’entre eux seront dans le produit final.

Si Cal rencontre des créatures engagées contre les forces impériales, il peut attendre, voire s’asseoir et regarder les deux camps se battre avant de se joindre à la mêlée, ou utiliser cette fenêtre de distraction pour avancer.

Respawn nous a montré une bataille dans son bac à sable de développement qui comprenait un AT-ST et des troupes terrestres impériales s’attaquant à plusieurs bêtes géantes, semblables à des ogres, des limaces acidophiles, et des reptiles agressifs.

Kashyyyyk était un premier look impressionnant qui comportait beaucoup d’énigmes et révèle des choses que je ne veux pas revéler pour vous garder la découverte. Ce secteur de jeu se déroule environ quelques heures après le début du jeu et dure environ 30 minutes, ce qui, selon Stig Asmussen, nous donne un aperçu d’à peine 15 à 20% de cette planète, ce qui indique la durée possible du titre Jedi: Fallen Order.

Stig Asmussen explique que le titre comporte une variété de batailles de boss et de mini boss, et les créatures qui apparaissent dans chaque monde sont uniques à ces endroits – ce qui signifie que vous ne rencontrerez pas une version colorée différente d’une bête que vous avez combattue sur une planète différente.

“It was always a decision for it not to be a combo-based game where you’re doing multiple inputs,”

“It was all about precision and efficiency – kind of like a Jedi. They’re highly trained warriors. So, we wanted to translate that into the control scheme and into the move set where we give you very situational and specific abilities that you have to figure out over the course of the game.”

Jason de Heras, combat designer

Le studio de dev Respawn a conçu les commandes de manière à ce que toutes les pouvoirs puissent être utilisées à tout moment, et le player ne sera jamais invité à plonger dans un menu pour les remplacer. Les contrôles sont cartographiés de manière à être faciles à saisir vial manette.

Le pouvoir ‘Slow’ est à la hauteur de son nom et ralentira le temps d’un ennemi à la fois jusqu’à un état presque immobile, ce qui ouvre une courte fenêtre de temps pour l’élimner ou le ralentir et gérer un autre combat. Slow peut également être utilisé sur les lasers, qui « planent » dans l’air et se déplacent lentement vers leur cible.

Si le player est vraiment habile, il peut figer un laser devant Cal, et utiliser la traction pour faire léviter le tireur devant son propre tir !

Cal apprendra d’autres pouvoirs de la Force au fur et à mesure que le jeu se déroule, mais Respawn ne veut pas en réveler davantage.

‘Push’ peut être utilisé pour faire tomber les ennemis des rebords, et peut aussi envoyer drôlement des droïdes astromécaniques volant sur des adversaires. Certains pouvoirs de la Force ne fonctionneront pas contre certains ennemis. En tentant de pousser via la Force un soldat Purgetrooper muni d’un bâton double lame, l’adversaire plante une partie de la lame dans le sol pour se maintenir.

Cal peut utiliser le lancer son sabre à courte distance sur les ennemis. S’il se déplace rapidement à mesure que le sabre revient vers lui, il a le potentiel d’atteindre d’autres cibles sur son chemin.

Toutes les capacités alimentées par la Force épuisent le compteur de Force, et il ne se réapprovisionnera pas avec le temps. Le player doit frapper ses ennemis pour le regagner – il n’y a pas non plus d’objets qui vous donnent une recharge rapide.

Le player doit également garder un œil sur les indicateurs d’endurance, de force et de santé pour savoir quels combos utiliser.

“We look at all genres, and all action games,”

“Dark Souls, obviously, because it’s a very what-you-see-is-what-you-get kind of combat system.

The main character has a simple tool kit, but it’s the enemies and world around them that makes it dangerous. It’s all about the player trying to read each enemy, figure out what the challenge is, what the different timings are, and react to that and have some strategy.”

Heras,

L’approche de Respawn en matière de combat est inattendue, mais elle semble être la bonne décision, offrant potentiellement une action au sabre laser qui donnera au joueur l’impression d’être plus que jamais un chevalier Jedi, même si Cal n’est pas encore officiellement adoubé comme tel. Le choix de concevoir le monde avec des jeux comme Metroid comme source d’inspiration en dit long sur la croissance des capacités d’un Jedi, et une fois de plus semble être une décision intelligente qui fait ressortir le meilleur de la licence.

L’intrigue et l’incertitude sont au cœur de la trame du scenario, et les personnages qui en font partie se sont avérés immédiatement appréciables à découvrir de nouveau en action.

Jedi: Fallen Order – demo – EA PLAY 2019


STAR WARS Jedi: Fallen Order – Demo gameplay official – EA PLAY 2019

Jedi: Fallen Order – trailer – E3 2019


STAR WARS Jedi: Fallen Order – official trailer – Xbox E3 2019

Sources et images :
EA STAR WARS
Luscasfilm
Respawn Entertainment

Game Informer
Texte traduit en état de liberté par le team Select Starter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *